Top 10 des albums jeunesse à lire en attendant l’Halloween

Pour le mois d’octobre, quoi de mieux que vivre de petites frousses en lisant des livres d’Halloween qui font un peu peur et qui sont parfois dégoûtants. Voici la sélection de mes livres préférés sur cette thématique.

La maison de Madame M. par Clotilde Perrin (Seuil)


J’ai dévoré ce livre. Dès son ouverture, un guide nous accueille en disant que nous avons de la chance, car la dame qui vit dans cette maison s’est absentée. C’est donc le moment idéal pour visiter l’étrange demeure. Il nous conseille aussi de ne rien toucher, mais impossible d’y résister, on ouvre rapidement toutes les portes pour découvrir ce qui se cache à l’intérieur de la mystérieuse maison hantée de Madame M.

Un livre animé avec plus de 25 flaps et des systèmes de tous genres. Fragile, mais tout simplement M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E!

La maison de Madame M est le genre de livre que l’on ferme et qu’on a envie de relire immédiatement.

Un album qui fera frissonner les plus courageux.

Le grand livre de la peur par Thierry Dedieu (Saltimbanque)

Pourquoi y a-t-il le mot trouille dans citrouille? Tu trouveras la réponse loufoque à la fin de ce grand album cartonné totalement dégoûtant. En dépliant des volets, on découvre ce qui se cache à l’intérieur de la gueule de la chauve-souris, du fantôme, du serpent et plus encore! Attention: âme sensible s’abstenir!

Ce livre est rempli de monstres par Guido Van Genechten (Mijade)

Il s’agit d’une histoire interactive dans laquelle les enfants seront invités à se boucher le nez, à crier plus fort qu’un monstre hurleur et même à libérer un monstre terrifiant d’une cage cadenassée. Celui-ci donnera une petite frousse aux enfants en sortant la tête du livre grâce à un pop-up. Au total, 9 monstres différents sont présentés en quelques phrases dans cet album.

Pour les plus petits, il y a même un diplôme à la fin de l’album qui mentionne que l’enfant a réussi les épreuves de ce livre rempli de monstres et qu’il peut maintenant être qualifié d’intrépide.


Jolie sorcière par Harold Jiménez Canizales (Scholastic)

Une sorcière à un rendez-vous avec un ogre. Sur son chemin, elle croise des animaux qui lui suggèrent de changer son apparence à l’aide de sa baguette magique afin d’être plus jolie. Elle a tellement changé qu’une fois devant l’ogre, celui-ci est certain de se faire berner. Un album parfait pour aborder l’importance de rester soi-même avec une chute surprenante!

Le festin des affreux par Meritxell Marti et Xavier Salomo (Seuil)

Les pires affreux du monde sont invités dans un restaurant renommé pour le grand festin annuel.

Évidemment ces monstres mangent des repas totalement dégoutants. Le lecteur sera invité à soulever le couvercle de chaque assiette des personnages, afin d’y découvrir ce qui s’y cache en dessous. Pas de doute, les enfants prononceront certainement des « beurk » et des « ouach » lorsque vous leur liserez les recettes concoctées.

Une fois tous servis, les monstres s’apprêtent à dévorer leurs repas quand soudain le serveur apporte un grand plateau à la puanteur INSUPPORTABLE.  Mais à qui donc ce plat a-t-il pu être cuisiné et que se cache-t-il sous celui-ci pour que ça sente aussi mauvais?

Un album avec des volets et un excellent dénouement.

Plus gros que le ventre par Michaël Escoffier et Amadndine Piu (Frimousse)

Dans cet album, le lecteur aura affaire à un monstre qui mange tout sur son passage. Rapidement, ce dernier se retrouve sur une page blanche étant donné qu’il a mangé tous les éléments des illustrations. C’est à ce moment qu’il remarque le lecteur et qu’il veut le manger! Le monstre cria à plusieurs reprises « Je sens que je vais… ». Convaincu de se faire dévorer, le lecteur sera étonné par la finale de ce livre.

Le Club de l’Épouvante par Ethan Long (Circonflexe)

Après avoir été refusée au Club de l’épouvante, parce que celui-ci est réservé uniquement aux monstres, une lapine trouve un moyen de les convaincre de l’accepter dans leur groupe. Un album qui démontre que l’union fait la force!

Les dialogues entre les personnages se trouvent dans des bulles comme celles des bandes dessinées, ce qui facilite le changement de voix pour une lecture à voix haute réussite.

Bouh! : le livre qui fait le plus peur du monde par Antonin Louchard (Seuil)

Ce n’est pas toujours évident de faire ses devoirs quand on est un petit fantôme. Surtout lorsqu’on doit réussir à faire peur au lecteur, mais que celui-ci ne veut pas coopérer. Heureusement, petit fantôme a plus d’un tour dans son sac.
.
J’ai adoré cet album pour les raisons suivantes:

Des dialogues simples et courts idéals pour une lecture à voix haute
Des interactions entre le lecteur et le personnage principal
Des rires assurés
Et une petite frousse en prime.

Cache-cache monstrueux par Agnese Baruzzi (Kimane)

Des objets du quotidien cachent des personnages monstrueux. Pour découvrir l’identité de ceux-ci, fais pivoter les volets.

Une lecture amusante et douce pour les oreilles grâce au texte rimé.

Au secours ! Un fantôme farceur par Orianne Lallemand et Roland Garrigue (Nathan)

Un album interactif dans lequel le lecteur se retrouve avec Victor, le personnage principal, dans un manoir hanté. La rumeur raconte qu’il y aurait un fantôme à l’intérieur de la résidence. Il y a plusieurs volets à soulever à chaque page pour découvrir où le fantôme est caché. Un album pour se faire peur avec un pop-up à la fin du livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s